Teleref - articles d’actualité

Accueil > Internet > Un petit topo sur l’argent en ligne

Un petit topo sur l’argent en ligne

lundi 16 septembre 2013, par Cheebee

Il n’est pas facile de trouver l’opportunité d’affaires ultime pour monter une entreprise rentable sur le web. Bien des gens se cassent la gueule en choisissant des niches trop compétitives, pas assez compétitives ou tout simplement pas assez rentable ! Bien des gens vendent des produits miracles qui permettent de faire de l’argent facile en ligne, mais en réalité, ils vendent du vide. La vie n’est toutefois pas tout à fait noire pour l’entrepreneur web débutant.

Trouver le bon produit ou service à vendre

Le portail Webizz, qui est cité comme référence à visiter pour cet article, a publié récemment un article assez complet visant à expliquer le cheminement menant vers le choix d’un produit ou d’un service intéressant à vendre sur le web. On y trouve quelques idées (qui ne seront bien sûr plus viables si plusieurs personnes les exploitent) ainsi qu’un site web qui répertorie les produits les plus vendus sur le web. Une belle petite lecture qui en vaut la peine.

Devenir blogueur, pas aussi facile qu’on le croirait

Ne croyez pas les imposteurs qui disent que les blogueurs peuvent aisément gagner leur vie en écrivant sur le sujet qui les passionne. Oui, il est vrai que certaines stars du web ont réussi à accomplir cet exploit, notamment en acceptant d’évaluer les produits d’entreprises en échange de rémunération ou en acceptant les articles sponsorisés. La publicité Google Adsense, toutefois, ce n’est pas la panacée ! Un site web du domaine du voyage est capable d’aller entre 200 et 250$ par mois avec de la publicité extrêmement ciblée... dans une industrie nettement moins rentable, donc la majorité des autres, il faudra encore plus de lecteurs pour votre blogue. Espérons que vous êtes prolifiques et qu’on aime ce que vous écrivez !

Le piège de la publicité extrême

Logiquement, multiplier ses sources de revenus permet de faire plus d’argent, n’est-ce pas ? Eh bien, la vie n’est pas aussi facile. Utiliser des techniques douteuses comme in-text advertising - placer de la publicité automatiquement et directement dans le texte de votre article, sur des mots-clés - va aliéner une partie de votre auditoire et, dans un cas extrême, signaler à Google que votre site ne vaut pas grand chose. Les pages consacrées exclusivement à la publicité n’obtiennent que de très piètres résultats dans les moteurs de recherche.

Patience et vision à long terme

Il vous faudra plusieurs mois pour réussir à atteindre une bonne visibilité sur le web. Vous aurez alors deux possibilités : démarrer un deuxième site ou étendre votre spectre d’activités. Si votre site web était consacré aux couteaux de cuisine et utilisait le nom de domaine "couteaux-de-cuisine-de-france.com", il se peut que vous soyez très limité dans votre expansion... sauf peut-être si vous traitez des couteaux de salon, là votre auditoire ne sera pas trop perdu.

Si vous avez ratissé plus large en choisissant un nom de domaine un peu plus neutre, il sera plus facile de pivoter un changement. D’ailleurs, il n’est pas dit que les noms de domaine hyper spécifiques sont très crédibles auprès des auditeurs, et Google les avantages de moins en moins.

Choisir un pays

Au final, si vous êtes un québécois et que vous voulez faire de l’argent en ligne, ne faites pas l’erreur d’acheter un nom de domaine .com simplement parce que vous souhaitez que votre site vise la planète entière... ça montrera aux moteurs de recherche que vous apportez une importance particulière au Canada et votre classement se fera en conséquence.