Teleref - articles d’actualité

Accueil > Sport loisirs > VTT électrique : est-ce vraiment un bon investissement ?

VTT électrique : est-ce vraiment un bon investissement ?

vendredi 9 août 2013, par jarvik

Le VTT électrique est l’une des dernières innovations en matière de VTT. Il tient un peu de la moto et un peu du vélo et il permet de s’attaquer aux pentes les plus raides. Il recueille en ce moment beaucoup d’adeptes auprès des pratiquants de VTT, notamment ceux qui ne peuvent plus faire de VTT ordinaire, pour des raisons de santé : l’assistance électrique leur permet de continuer à pratiquer leur sport favori en faisant moins d’efforts.

Utilisation en montagne

Le VTT à assistance électrique permet de franchir les obstacles avec moins de difficultés, c’est une manière d’augmenter les capacités du VTT par un supplément de puissance que ne peuvent pas apporter les jambes du cycliste. Il permet même de tracter une remorque et d’augmenter les distances parcourues. Il est particulièrement utile en montagne là où les pentes sont rudes.

Ses inconvénients

Le principal inconvénient du VTT électrique est, évidemment, son poids qui se répercute inévitablement sur la maniabilité du vélo, surtout dans les montées. En outre, la position de la batterie sur le vélo est importante : elle doit être située en hauteur pour éviter sa détérioration, parfois son poids altère le centre de gravité du vélo.

Autre inconvénient majeur : son prix qui est évidemment plus élevé que pour un VTT normal.

Avantages

Ce type de vélo tout terrain présente cependant plusieurs avantages : il demeure toujours écologique car il utilise une puissance électrique et non un moteur à combustion.

Il est particulièrement bon pour les convalescents et personnes âgées. Sa consommation électrique est très faible (à peine quelques Euros par an). Il peut disposer d’une autonomie pouvant atteindre une centaine de kilomètres.

Comment s’équiper ?

Si on veut goûter aux joies du VTT électrique, on a le choix : soit acheter un vélo neuf, soit équiper son VTT avec un kit d’assistance électrique. Les spécialistes estiment qu’il vaut mieux opter pour la deuxième solution et cela pour plusieurs raisons : beaucoup de VTT, avec différentes formes de cadres, peuvent être équipés de ce kit. Le kit possède une longue durée de vie, plus grande que celle du VTT lui-même, et puis en cas de panne, il se répare facilement. Le kit est modulaire, on peut retirer facilement la batterie et le contrôleur, si nécessaire, pour éviter le vol en ville, on peut même améliorer les performances du kit d’assistance électrique, particulièrement son autonomie, en y ajoutant de nouveaux accessoires.

En conclusion, vu le confort qu’il procure, le VTT électrique peut se révéler un bon investissement, particulièrement si on est un bon bricoleur pour pouvoir faire le montage du kit soi-même et qu’on a besoin d’une assistance pour gravir certaines pentes. Si on l’utilise comme moyen de transport régulier, on peut affirmer que c’est un bon investissement qu’on peut amortir assez rapidement. Il est par contre à déconseiller, on l’aura compris, à tous les sportifs endurcis qui veulent conserver le goût de l’effort.