Teleref - articles d’actualité

Accueil > Vie pratique > Frontaliers en Suisse : l’essentiel à savoir

Frontaliers en Suisse : l’essentiel à savoir

mercredi 7 août 2013, par editoweb

Travailler en suisse et vivre en France vous tente ? Tour d’horizon sur les points essentiels à connaître avant de se lancer dans ce projet.

Permis de travail obligatoire

Des accords bilatéraux entre la Suisse et les pays membres de l’Union européenne facilitent la vie des travailleurs frontaliers. Donc, même si le permis de travail est obligatoire, il est octroyé automatiquement aussitôt que le demandeur dispose d’un contrat de travail. Les mêmes accords permettent aux Suisses de s’installer en France et d’y travailler ou bien de travailler dans leur pays en tant que frontaliers.

Un statut particulier pour les travailleurs frontaliers en Suisse

En matière de couvertures sociales, les frontaliers sont traités différemment que les travailleurs étrangers qui résident en Suisse. Dès leur premier jour de travail en Suisse en tant que frontalier, les Français ne sont plus couverts par la sécurité sociale française et les Suisses par le LAMal. Ils doivent donc changer de régime d’assurance santé. De même pour les allocations familiales qui sont très réglementées. Selon sa situation familiale, un frontalier suisse bénéficiera donc des allocations familiales de la Suisse ou de la France. Sachez que depuis 2010, la loi française a été modifiée en défaveur des travailleurs frontaliers qui vivent en France.

Quid des impôts et de la retraite ?

Dans la plupart des cas, les travailleurs frontaliers en Suisse paient leur cotisation pour la retraire en Suisse. Indépendamment de leur situation, ils cotisent dans les deux pays ou uniquement en Suisse. En ce qui concerne l’impôt, le travailleur qui rentre chez lui tous les jours peut payer ses impôts en France si le canton où il travaille le permet. Sinon, il paiera ses impôts en Suisse comme tous les frontaliers qui résident en semaine en Suisse.

Le taux de change

Puisque le travailleur frontalier touche son salaire en francs suisses et consomme en Euro, le taux de change euro franc suisse est alors un facteur important. Il est également à prendre en compte lorsque le salarié souhaite souscrire un prêt en devises.