Teleref - articles d’actualité

Accueil > Finance > Les principaux chiffres économiques à suivre dans le monde

Les principaux chiffres économiques à suivre dans le monde

mercredi 4 avril 2012, par Trader-Finance

Les investisseurs particuliers tout comme les professionnels des marchés financiers intervenants sur le forex suivent attentivement certains chiffres, retour sur quelques principales publications.

Les chiffres concernant l’emploi non agricole publiés le 1er vendredi de chaque mois et le taux de chômage qui donnent une photographie du marché de l’emploi sont très suivis aux Etats-Unis, et ont un impact sur le cours du dollar. De même, les discours de Ben Bernanke gouverneur de la Banque Centrale des Etats-Unis sur la politique monétaire retiennent toute l’attention des investisseurs. Aussi les chiffres concernant le secteur manufacturier, immobilier, le taux de l’inflation et les indices de confiance des consommateurs préoccupent les intervenants du marché.

Dans la zone Euro, les chiffres de référence pour les traders restent dans les mêmes tonalités dans l’ensemble. Il en est ainsi des décisions de politique monétaire dévoilées par le gouverneur de la Banque Centrale Européenne, du taux de croissance, du PIB, de l’indice de confiance des consommateurs et du taux de l’inflation. L’Allemagne étant la principale puissance économique de la zone euro, les intervenants s’intéressent tout particulièrement aux indicateurs allemands comme le ZEW Economic Sentiment qui est l’indicateur mesurant le sentiment des acteurs économiques allemands du secteur bancaire ou l’IFO Business Climate qui tire ses chiffres d’une enquête réalisée auprès des entreprises allemandes concernant leur sentiment sur les perspectives à 6mois.

En plus de consulter les calendriers économiques (calendrier économique sur Trader-Forex), les investisseurs prennent largement en compte dans leurs méthodes spéculatives d’autres indicateurs économiques qui sont aussi à même de créer de réelles fluctuations des indices et des cours de change sur les places financières.