Teleref - articles d’actualité

Accueil > Santé > La sonde urinaire : des appareillages pour la rendre moins inconfortable.

La sonde urinaire : des appareillages pour la rendre moins inconfortable.

dimanche 13 janvier 2013, par novazeo

L’urine est collectée dans un sac collecteur qui ne doit pas être débranché de la sonde. On pose une sonde lorsqu’un patient n’arrive plus à uriner naturellement comme après une anesthésie par exemple. Pour éviter le risque d’infection lié à la pose d’une sonde stérile, la zone urinaire est méticuleusement nettoyée et un antiseptique est préalablement appliqué.

Les différents types de sondes urinaires.

Il existe différents matériaux constitutifs des sondes urinaires. La sonde urinaire en latex dite sonde de Foley est utilisée après une chirurgie viscérale. Sa pose ne peut excéder 7 à 10 jours. La sonde en latex enduit de Téflon a la caractéristique d’être lisse et son insertion et retrait est facile car ce cathéter est lubrifié. La sonde en latex enduit d’hydrogel s’auto-lubrifie au contact de l’humidité, elle est adaptée à des sondages de longue durée. La sonde en silicone est posée lorsque le patient est allergique au latex et celle en PVC sert de sondages intermittents.

Accessoires pour l’utilisation de la sonde urinaire.

De nombreux accessoires servent à la bonne tenue de la sonde. Le filet ceinture ambulatoire par exemple fait en maille extensible en coton permet de maintenir le collecteur sur la cuisse, la jambe ou le mollet. Des sondes urinaires sont constituées avec des poches et réservoir d’eau. Certains modèles sont même pourvus d’une ceinture afin d’apporter de la mobilité à l’utilisateur. Les poches à urine avec valse anti-retour et vidange permettent une pose urinaire facilitée et un confort d’installation non négligeable pour les patients.


Voir en ligne : Les types de sondes uriniares