Teleref - articles d’actualité

Accueil > Animaux > Ruche en plastique, ruche en bois : le comparatif

Ruche en plastique, ruche en bois : le comparatif

lundi 21 octobre 2013, par jarvik

Vous avez décidé de vous lancer dans l’apiculture car vous souhaitez non seulement manger du miel fait maison mais aussi contribuer à la protection de l’environnement, étant donné que ce sont les abeilles qui assurent la pollinisation. Plusieurs points sont cependant à étudier avant d’entreprendre ce type d’élevage. Il y a notamment le choix de la ruche, il faut dire que plusieurs modèles sont proposés par les spécialistes en apiculture.

Ruche en plastique ou ruche en bois ?

Il fut un temps où les ruches étaient principalement conçues avec du bois. Actuellement, vous pouvez trouver des modèles en plastique. Sur ce point justement, il faut savoir que le matériau utilisé est dédié spécialement au conditionnement d’aliments. Il n’y a donc aucun risque d’intoxication lié à l’utilisation du plastique.

Si de plus en plus d’apiculteurs s’intéressent à ce type de ruche c’est d’abord à cause de son poids, plus léger par rapport au bois. Il faut en effet savoir que les ruches en bois représentent un poids important pendant les périodes pleines et qu’il n’est pas facile de les déplacer. La ruche en plastique présente également l’avantage de ne nécessiter peu d’entretien par rapport à la ruche en bois (étant donné qu’il s’agit d’un matériau naturel et imputrescible). D’ailleurs, si vous utilisez des ruches en bois, il est très important que le bois soit vraiment sec.

Le côté esthétique est aussi un critère très apprécié par les utilisateurs de ruches en plastique. Côté prix, il faut savoir que la remise en état d’une ruche en plastique est nettement moins chère que celle d’une ruche en bois. Par contre, cette dernière protège bien les abeilles du froid de l’hiver par rapport à la ruche en plastique. En été, les utilisateurs des ruches en plastique doivent par ailleurs créer de l’ombrage. Du point de vue transhumance, c’est la ruche en bois qui est plus intéressante que la ruche en plastique.

Généralités sur les ruches d’abeille

En général, une ruche se présente sous forme de caisse présentant quatre parties : le grenier à couvain, le plateau (plein ou aéré), le couvre-cadre et enfin les hausses. Le toit de la ruche peut être plat ou chalet. Le premier est conseillé par les professionnels en apiculture car il est très pratique lors de la transhumance. Par contre, le toit chalet est plus esthétique et permet un écoulement de l’eau de pluie. La ruche d’abeille peut aussi se présenter soit sous forme verticale soit sous forme horizontale. Il faut savoir que la ruche verticale est le modèle le plus utilisé par les apiculteurs actuellement du fait de son côté modulable et de la disposition de ses hausses (en hauteur). Toutefois, ceux qui souhaitent pratiquer l’apiculture traditionnelle se tourneront plus vers les ruches horizontales dotées de cadres qui sont disposés côte à côte et d’un espace dédié à la colonie fixe.