Teleref - articles d’actualité

Accueil > Immobilier > Préparer sa retraite avec l’immobilier

Préparer sa retraite avec l’immobilier

mardi 26 novembre 2013, par mercury85

Le système de retraite par répartition actuel montre des faiblesses. Dans quelques années, le nombre d’actifs ne sera plus suffisant pour les futurs retraités. Des ménages décident d’investir dans la pierre et de faire un investissement locatif. C’est un excellent moyen de préparer sa retraite car il permet d’augmenter nos revenus mensuels grâce aux loyers et de développer son patrimoine.

Pour maximiser la rentabilité de votre opération, il est conseillé de s’y prendre tôt. Au fil des ans, le bien dans lequel vous avez investi prendra de la valeur. Vous pourrez encaisser aussi plus de loyer. Quand vous serez en retraite, vous disposerez d’un capital non négligeable, d’autant plus si vous aurez remboursé votre prêt. Les revenus locatifs nets d’impôts permettront également de vivre confortablement.

Une fois votre investissement remboursé, vous pouvez faire le choix d’y habiter pour en profiter. C’est pourquoi choix de la ville et du lieu est crucial pour tout investissement dans l’immobilier. Idéalement, il faut privilégier les quartiers les plus demandés (à proximité des moyens de transport, des commerces ou encore des établissements publics). Le marché locatif de la ville doit être attractif pour vous assurer des revenus sur le long terme. La qualité de vie d’une ville fait également partie des critères clés.

Autrement, vous pouvez le revendre. La plus-value enregistrée permettra d’augmenter votre capital. Celui-ci sera alors disponible et vous permettra de profiter au mieux de votre retraite. En le plaçant sur un compte épargne, vous pourrez même le faire fructifier tout en vous versant une pension.

Des secteurs connaissent une pénurie de logements neufs par rapport à la demande. C’est pourquoi, pour orienter les investissements immobiliers dans les zones qui en ont besoin, le gouvernement a mis en place des dispositifs avantageux pour les investisseurs. Parmi eux, il y a la loi Duflot. Mise en place depuis le début de l’année 2013, elle offre 18% du montant de votre investissement immobilier. Pour être éligible, il faut investir dans des zones concernées (appelées zone A, A bis B1, B2) et ne pas dépasser le seuil de 300 000 euros.