Teleref - articles d’actualité

Accueil > Gastronomie et Vins fins > Le Pongal en Inde ; un évènement pour le riz

Le Pongal en Inde ; un évènement pour le riz

vendredi 26 octobre 2012, par editoweb

Un mot qu’on entend rarement, le Pongal, il est pourtant un des évènements importants en Inde. Adorée depuis des générations, cette tradition paraît comme une fête se célébrant en famille et autour d’un repas copieux à base de riz. Se déroulant durant quatre jours, cette festivité s’annonce aussi comme un moment idéal pour rendre gloire aux dieux de la récolte.
Dans le dialecte tamoul, Pongal signifie « bouillonnement ». Cela peut s’expliquer par ce qui suit… Durant cette fête, on prépare un dessert appelé Pongal, du même nom que ledit évènement. Ce riz à l indienne se cuisine à partir de riz qu’on concocte dans du lait très bouillant. On l’agrémente principalement avec des épices, des fruits et du sucre.

L’utilisation du poivre épice pour cette recette semble inadaptée. Pour montrer cette profusion, on laisse le lait bouillir à tel point qu’il déborde des marmites. Le riz se trouve à la base des habitudes alimentaires du sud de l’Inde. Cela peut expliquer le rapport entre le Pongal et cette graminée. Cet évènement s’associe directement au cycle annuel des saisons. On le marque particulièrement tous les mi-janvier, lorsque le soleil passe du signe de Cancer à celui du Capricorne. D’autres plats à base de curry peuvent aussi accompagner ces quatre jours de joie et de plaisir.

On célèbre généralement les dieux, durant les quelques jours du Pongal. La divinité Indra, responsable des nuages et de la pluie, en fait partie. Pour attirer sa bénédiction et donc de connaître la profusion, les femmes dessinent des formes multicolores devant leur foyer. On les réalise avec des farines de riz de différents coloris.
La famille doit participer entièrement pendant cette tradition. Dans ce cas, petits et grands se départagent les tâches, lors du grand ménage ou de l’assaisonnement poivre épice. On met également au bûcher les objets n’ayant plus leur place dans la maison. En fait, cela symbolise le début d’une nouvelle année de prospérité, loin des problèmes et des tourments.