Teleref - articles d’actualité

Accueil > Auto moto > Le marché de l’occasion automobile se spécialise et migre vers les (...)

Le marché de l’occasion automobile se spécialise et migre vers les annonces france

vendredi 19 avril 2013, par refmami

Les inspections des véhicules d´occasion sont des étapes incontournables pour valoriser ceux ci. Avant même de publier une annonce sur un site d´annonces france, les vendeurs ont tous intérêts à optimiser leurs chances de ventes en inspectant en réparant leurs voitures. De leur côté, les constructeurs automobiles assurent eux-mêmes le travail de remarketing. On remarque aussi que depuis quelques années le marché des véhicules d´occasion migre petit à petit vers les annonces en ligne. Leader sur le marché français de la voiture d´occasion, Renault, par exemple, souhaite améliorer les valeurs résiduelles des véhicules issus de ses contrats de location longue durée. En raccourcissant les délais de vente, en évitant le passage en salle de ventes, donc ces voitures sont directement visibles sur Internet, et en limitant les frais de transport et de stockage, la marque au losange cherche à réaliser des marges supérieures.

Le lancement sur Internet
Le constructeur Renault a lancé un outil Internet qui permet à son réseau d´avoir une idée précise des mod&eagrave;les disponibles et de les racheter. Aujourd´hui, 30 % des véhicules issus de la location longue durée sont vendus par les distributeurs de la marque et 70 % passent en salles de ventes. On peut trouver maintenant des voitures neuves sur des sites de petites annonces gratuites en france car le département dédié de la marque au losange, souhaite inverser ces pourcentages pour que son réseau bénéficie de la valeur ajoutée de cette activité.

Une bonne stratégie
Le constructeur déploie aussi des offres de prix plus compétitifs sur certains segments de véhicules et sur les petites annonces classées. Avec ses "Prix futés", il compte soutenir les valeurs résiduelles de ses mod&eagrave;les de 3 à 5 ans ; un nouveau circuit qui vient en complément de celui existant pour les véhicules âgés de 2 ans. Pour les structures de financement des constructeurs comme pour les loueurs de longue durée, le véhicule d´occasion constitue bel et bien un actif sensible.