Teleref - articles d’actualité

Accueil > Actualités > Le marché de l’emploi dans deux grandes villes françaises

Le marché de l’emploi dans deux grandes villes françaises

jeudi 24 novembre 2011, par Elsa Asenath

Situation du marché de l’emploi à Paris et dans la région parisienne

La population de Paris et sa région est de 11 798 000 habitants, dont 5 236 000 actifs occupés et un taux de chômage moyen de 8,2%, soit 481 000 personnes. Le nombre de demandeurs d’emploi à Paris a baissé en 2011 après une situation qui s’était fortement dégradée en 2009, avec la crise. Le taux de chômage parisien a diminué au cours du 1er trimestre 2011, et connaît ainsi une évolution plus favorable qu’en Île-de-France ou qu’en France. En 2011, les entreprises d’Île-de-France ont, par exemple, recruté plus de 80 000 cadres, soit une hausse de 3 à 12% par rapport à 2010. La région de la capitale concentre près de la moitié des embauches de cadres dans l’ensemble de l’Hexagone, avec un maximum d’embauche dans le secteur informatique (21%) et commercial (24%). En Île-de-France, c’est le domaine des services qui possède la plus grosse partie de l’embauche avec 83% des emplois à Paris.

Des similitudes entre la situation de l’emploi à Lyon et à Paris

La population lyonnaise, quant à elle, est composée d’environ 475 000 habitants. Le taux de chômage est de 8,6%. La ville de Lyon présente de nombreux points communs avec la ville de Paris au niveau de la répartition des emplois par secteur. La situation de l’emploi à Lyon se situe juste derrière Paris dans le tableau de comparaison des grandes villes françaises. Il faut savoir qu’il y a surtout cinq grands secteurs d’activité dans les grandes métropoles : la gestion et les services de proximité, de même que les prestations intellectuelles, la culture et les loisirs. Depuis 2007 (et jusqu’à présent, en 2011), les emplois à Lyon, notamment en gestion, occupent 21% des Lyonnais. La ville de Paris se démarque cependant dans les secteurs de la finance, des médias, de la mode, et du luxe ; alors que la ville de Lyon se tourne vers le domaine de la santé et l’industrie pharmaceutique. Lyon semble mieux résister à la crise que d’autres régions de France, mais il y a de grandes différences à l’intérieur même de la ville et entre ses arrondissements. Sur le long terme, les offres d’emploi à Lyon concernant le développement durable vont considérablement augmenter, et ce secteur va devenir très porteur d’ici 2015.


Voir en ligne : Experteer