Teleref - articles d’actualité

Accueil > Vie pratique > Machine neuve vs. machine d’occasion : laquelle choisir (...)

Machine neuve vs. machine d’occasion : laquelle choisir ?

jeudi 17 avril 2014, par exaprocz

Sur le marché de l’occasion, on trouve aujourd’hui toutes sortes d’objets, de la robe au siège bébé en passant par les machines industrielles, il n’y aujourd’hui que très peu de choses que l’on ne puisse pas acheter en ligne. Cependant perdurent les sceptiques qui vantent et vanteront toujours les mérites du neuf, sa pureté et surtout sa réputation. Par contre, le prix, on peut certes s’en vanter, mais c’est lorsqu’il faut passer à la caisse que l’on commence à considérer d’autres alternatives, comme exemple l’occasion.

Le marché des machines d’occasion

En ce qui concerne les machines d’occasion, la tâche est encore moins aisée : si une machine neuve est onéreuse, même un investissement dans une machine coûtant 50% moins cher qu’une neuve représente un risque. En effet, si celle venait à être défectueuse, ce n’est pas seulement un mauvais investissement, mais également une perte de productivité et a fortiori de rentabilité qu’un industriel peut encourir. Cependant, pas de panique : les acteurs du marché de l’occasion des machines industrielles sont de réels professionnels et proposent aujourd’hui un grand nombre de services et de garanties déstinées à mieux diriger les acheteurs, et à leur assurer le bien fondé de leurs investissements.

Choisir sa marque

De même, quitte à aller sur des sentiers que l’on ne connaît pas, autant se raccrocher à ce qu’on connaît déja : si la marque et le modèle de la machine désirée est reconnue comme fiable, alors une machine de cette même marque, même d’occasion, n’a pas de raison de dépareiller. Il est toujours plus rassurant d’acheter chez des fournisseurs familiers et ce jusqu’au jour où l’on devient expert, mais en attendant, mieux vaut jouer la sécurité. De ce fait, acheter une encartonneuse chez Marchesini, c’est beaucoup plus rassurant qu’en acheter une dont on ne connaît pas la marque et qui vient de Chine. De même, les grands fournisseurs passent aujourd’hui de moins en moins par les places de marchés et proposent leurs propres sections réservées à leurs équipements d’occasion.

Donc, à bon entendeur : faire des économies, oui ! Mais prudence est mère de sûreté, et ça, les vendeurs l’ont également bien compris, alors pourquoi ne pas leur faire confiance ?