Teleref - articles d’actualité

Accueil > Informations générales > Les médecins bien surveillés

Les médecins bien surveillés

jeudi 1er août 2013, par Cheebee

Beaucoup de gens ont peur d’aller chez le dentiste, chez l’optométriste et même chez le médecin. Bien que ces peurs datent parfois de l’enfance, il y a certaines personnes qui les développeront à cause de différentes choses, y compris les racontars qui peuvent être diffusés sur le compte de ces professionnels de la santé.

Les mythes sont fréquents. « Ils me prescriront plein de pilules parce qu’ils reçoivent des commissions sur les ventes de la part des pharmaciens », diront certains. « Je connais quelqu’un qui est mort en se faisant retirer son hernie discale », clameront d’autres pour éviter l’hospitalisation. Qu’en est-il réellement ?

Il existe des lois encadrant la médecine.
L’article de Justice Canada qui est cité en référence fait la lumière sur la réalité des règles qui encadrent sévèrement la pratique des médecins. Il existe plus d’une dizaine de documents légaux qui couvrent les différents aspects de la pratique. Vous saurez par exemple que le code de déontologie promulgué par le Collège des Médecins sert justement à éviter les situations de conflits d’intérêt entre les docteurs et leurs fournisseurs.

L’intérêt de cette publication est également pour les mineurs : ceux-ci comprendront plus en détail comment les adolescents québécois sont soumis au consentement de leurs parents dans l’administration de différents soins de santé. Saviez-vous par ailleurs que la fillette de 14 ans aura droit de demander un avortement même si ses parents sont en désaccord avec la procédure ? 14 ans est en effet l’âge pivot pour certaines interventions qui sont directement liées à la santé de la personne.

Quant aux accidents qui arrivent dans les salles d’opération, ils sont malheureusement réels, mais n’allez pas croire pour autant que ceux-ci sont fréquents ! La majorité de ceux-ci sont justement publicisés par la famille et les médias qui ne comprennent pas la faillibilité du médecin, alors figurez-vous qu’au final votre santé se trouve entre de très bonnes mains. Sinon, aussi bien rester 24 heures sur 24 à l’intérieur de votre domicile, vous éviterez aussi les accidents de voiture...

En bref, l’hospitalisation est à risque mais elle est nécessaire pour vous.