Teleref - articles d’actualité

Accueil > Education > Animateur périscolaire, un emploi recherché

Animateur périscolaire, un emploi recherché

mercredi 2 octobre 2013, par zaacom

Lorsqu’on parle d’animation, on pense souvent à des colonies de vacances. Or, il existe divers types d’animateurs.

Par exemple, l’animateur périscolaire a pour but d’animer les périodes hors-classe pour les enfants. C’est à dire, avant et après la classe, sur la pause déjeuner, et durant les vacances.

La réforme des rythmes scolaires

Depuis la réforme des rythmes scolaires, ce profil est plus recherché. En effet, avoir suivi une formation adaptée et obtenu le diplôme adéquat, est nécessaire pour pouvoir prétendre à ce travail, qui consiste à s’occuper d’enfants.

L’animateur périscolaire, par définition, créé des projets d’animation qu’il diffuse auprès de petits de trois à douze ans, en dehors des heures de classes où le maître d’école diffuse ses cours.

La réforme libérant plus d’espace pour les activités ludiques, le sport, et la culture, c’est l’animateur périscolaire qui est en charge de développer des jeux collectifs.

Le CQP : Certificat de qualification professionnelle

Pour obtenir ce certificat permettant d’accéder à des postes d’animateur périscolaire, il faut suivre une formation soit en alternance (ce qui signifie qu’on effectue des stages sur le terrain en plus des cours) soit uniquement en centre de formation.
Cemea Basse-Normandie propose les deux au choix, selon le désir du candidat.

Ce dernier doit obligatoirement avoir sa majorité pour suivre la formation.

Ce métier nécessite aussi de posséder certaines qualité comme la patience et la diplomatie, car l’animateur devra recevoir à la fois des enfants, les pères, les mères, et les maitres d’école. L’association Cémea Basse-Normandie appuie sur ce point lors du recrutement. L’objectif d’une formation étant toujours de devenir le plus professionnel possible.