Teleref - articles d’actualité

Accueil > Animaux > Le dauphin Sam : de la vie sauvage à la vie en captivité

Le dauphin Sam : de la vie sauvage à la vie en captivité

samedi 28 juin 2014, par editoweb

Mais son histoire et sa fin tragique ont retenu l’attention des amis des animaux, dont Philip Demers, ancien dresseur, qui n’a pas manqué de les consigner dans un écrit pour que le monde entier apprenne à quel point l’acte humain est si funeste, si cruel.

Capture sauvage

Sam évoluait au sein de ses congénères lorsqu’il fut capturé dans ce que l’on appelait la Baie de la honte, au Japon. Il n’était pas seul, ils étaient 52 à subir le même sort. Lorsqu’arrive le moment de se constituer des réserves de nourriture, le dauphin, qui agit généralement en bande, a l’habitude de s’approcher de certains lagons, riches en algues particulières qui lui servent d’alimentation. L’information sur le dauphin en ligne sur www.echodudauphin.com fournit des détails à ce sujet.

Ce fut le cas en janvier 2014. 52 dauphins, dont Sam, étaient tombés dans les pièges posés par les chasseurs dans la Baie de la honte. Ils avaient même été dirigés vers les pièges à coups de tiges métalliques frappées à la surface de l’eau. Dès leur capture, 40 dauphins ont immédiatement été abattus pour extraire leur viande. Le reste a été vendu à des aquariums, dont des delphinariums, à travers le monde. Sam avait été vendu à un parc d’attractions du Marineland, au Canada. Il devait être apprivoisé et dressé pour amuser les touristes. Mais le sort en a voulu autrement. Sam refusait cette vie en captivité, séparé des siens, et dans laquelle il était maltraité, martyrisé. De plus, la manière avec laquelle les hommes avaient abattu ses congénères serait apparemment restée dans la mémoire de ce cétacé, connu pour ses capacités intellectuelles et émotionnelles très développées.

Sam, le dauphin exceptionnel et sa fin tragique

Le dauphin est un animal fascinant doté de facultés très surprenantes. Il en est ainsi du dauphin Sam qui, selon des études menées à ses côtés, avait des capacités émotionnelles similaires à l’humain et éprouvait les mêmes sentiments que l’homme. Sam avait du mal à s’adapter à sa vie en captivité. De plus, le fait d’être témoin de la capture sauvage dont ses congénères et lui avaient fait l’objet, et de voir les membres de sa famille abattus, l’avait fortement ébranlé qu’il refusait toute nourriture qu’on lui administrait. Ayant peur pour sa vie, ses « geôliers » l’avaient gavé de force de poissons morts. Le traitement avait fini par avoir raison de sa santé. On l’avait isolé dans un entrepôt sombre de Nevada Falls, soi-disant pour le soigner. Mais le dauphin Sam avait succombé.

Sources :

http://www.echodudauphin.com/tout-sur-le-dauphin/des-dauphins-et-des-hommes/les-dauphins-et-l-histoire.html

http://www.blog-les-dauphins.com/sam-le-dauphin-qui-ne-voulait-pas-etre-captif/