Teleref - articles d’actualité

Accueil > Téléphonie et Communication > Le trafic des applications mobiles explose

Le trafic des applications mobiles explose

dimanche 8 décembre 2013, par editoweb

Cet engouement résulte évidemment de leur mobilité, mais aussi des technologies embarquées qui les rendent indispensables au quotidien. Nul besoin d’une étude spécifique d’ailleurs pour constater qu’énormément de personnes, tous âges confondus, sont rivées sur leur écran nomade, partout et à tout moment.

Cet engouement est tel que les chiffres sont tout simplement incroyables. Rien qu’en 2013, les constructeurs ont écoulé plus de 6 millions de tablettes sur le marché français. Par rapport aux ventes de 2012, on constate une incroyable progression de 65%. Concernant les smartphones, les chiffres font état de 16 millions d’unités. Et depuis l’apparition du réseau 4G, dont Bouygues Telecom (www.bouyguestelecom.fr) revendique la plus grande couverture, les utilisateurs s’orientent plus vers les appareils compatibles comme l’iPhone 4S, le Galaxy S3 4G ou d’autres modèles issus d’autres constructeurs. D’ailleurs, 3 millions des 16 millions de smartphones vendus en 2013 sont des appareils 4G.

Un tel taux d’utilisation de smartphones et de tablettes fait évidemment progresser l’utilisation des outils et accessoires relatifs à ces appareils. Ainsi, l’utilisation des applications a explosé depuis fin 2011, période où les ventes de tablettes et de smartphones ont commencé à exploser. Les gens se connectent alors de moins en moins sur les sites web classiques. Durant cette année 2013, la fréquentation du web classique a baissé de 2.3% au 1er trimestre, de 3.3% au 2nd trimestre et de 4% durant le 3ème trimestre. AT Internet a réalisé une étude se portant sur 2420 sites web et 60% d’entre eux ont vu leur fréquentation baisser. Toutefois, 25% d’entre eux ont connu une hausse du trafic qui dépasse 11%. De leur côté, les applications mobiles voient leur trafic progresser de 60.8% au 3ème trimestre 2013 (contre 69.6% au 2nd trimestre).