Teleref - articles d’actualité

Accueil > Santé > Les compotes de fruits pour bébé

Les compotes de fruits pour bébé

mardi 4 septembre 2012, par editoweb

Aux environs de leur cinquième mois, les bébés peuvent manger des compotes de fruits. Pour cela, vous avez à votre disposition diverses recettes et idées de nutrition pour combler votre petit bébé.

Après la saveur salée des légumes donnés en repas, pour le goûter de votre enfant ou dessert, tablez sur des fruits. Versez 2 cuillères de compote bio dans son lait au biberon. La compote rendra épaisse la texture de son lait. Il faudra alors prévoir une tétine au débit plus rapide sur le biberon car, le mélange étant plus épais que son lait habituel, l’enfant aura plus de mal à téter. D’une autre manière, vous pouvez lui donner sa compote avec une cuillère avant le lait au biberon. Il est vivement recommandé d’utiliser une cuillère en plastique car ces couverts sont plus appropriés et ne risquent pas d’agresser les gencives fragiles du bébé. En effet, les cuillères en plastiques spéciales pour bébés sont moins glacées dans leur bouche.

Il n’est pas nécessaire de rajouter du sucre dans les compotes pour bébé. Mieux vaut la laisser au naturel, mais veillez à mixer correctement le mélange des fruits. Pour un parfait mixage, découpez les fruits en dés. Les pédiatres conseillent de mettre en compote un par un les fruits durant au moins deux jours consécutifs. De cette façon, vous pourrez détecter une allergie éventuelle du bébé.

Durant ses premiers mois, évitez de lui donner des fruits rouges, des agrumes et des fruits exotiques tels que les baies, les cerises, les fraises, les oranges ou les kiwis. Il est mieux lui faire manger des poires, des coings, des bananes, des pommes ou des abricots. Il est important que les fruits soient convenablement cuits après avoir les découper en dés. La banane uniquement se choisit mûre, vous n’aurez qu’à l’écraser à la fourchette au dernier moment. Pour la compote, sachez que les bananes s’oxydent rapidement à l’air et se noircissent. Il ne faut donc jamais les préparer à l’avance.