Teleref - articles d’actualité

Accueil > Education > Le système éducatif en Biélorussie

Le système éducatif en Biélorussie

education a Minsk

samedi 3 mai 2008, par valeriem

Venir étudier en Biélorussie. La validité des diplômes biélorusses. La motivation des étudiants dans le choix d’un établissement. La vie des étrangers pendant et après leurs études.

Venir étudier en Biélorussie. La validité des diplômes biélorusses. La motivation des étudiants dans le choix d’un établissement. La vie des étrangers pendant et après leurs études.

Aujourd’hui le rentabilité du marché de l’éducation rivalise avec celle du marché financiers. Les établissements d’enseignement supérieur et secondaire spécialisé accueillent 6400 étudiants de l’étranger lointain, de la CEI et des pays baltes ce qui approvisionne le budget du pays annuellement en millions de dollars. Mais il ne s’agit pas que des apports financiers. La présence des étudiants étrangers fait preuve du prestige du pays à l’arène mondiale ainsi que du statut du système éducatif biélorusse dans le monde.

Le diplôme biélorusse relève le défi du marché des diplômes internationaux. Parmi les promus des établissements biélorusses il a des personnalités éminentes comme des ministres (ministre de l’éducation à Vietnam par exemple), des recteurs des universités, des dirigeants de grosses entreprises, des médecins en chef (médecin titulaire d’un hôpital à Yémen par exemple). Mais lorsqu’on parle de la reconnaissance du diplôme biélorusse, il faut soulever les deux faces du problème. Le diplôme doit être valide pour pouvoir travailler dans sa spécialité une fois rapatrié ainsi que pour avoir la possibilité de poursuivre les études à l’étranger.

Le diplôme biélorusse est valide dans beaucoup de pays du monde, et on négocie sur l’élargissement de cette liste avec des pays intéressés. Il existe un accord intergouvernemental sur la reconnaissance des diplômes biélorusses en Russie, en Ukraine, au Tadjikistan, au Kirghizstan, au Kazakhstan, en Pologne, en Chine, en Gambie, en Lituanie. L’accord avec le Vietnam, l’Italie, les Emirats arabes unis le Yémen, la Roumanie, la Serbie, et le Monténégro est en état de préparation. En 2002 la Biélorussie a ratifié la Convention sur la reconnaissance des qualifications relatives à l’enseignement supérieur dans la région européenne, signé à Lisbonne en 1997.

Il faut dire que tous les étudiants ne rentrent pas chez eux après les études. A peu près 30 000 étrangers se sont installés dans la capitale de Biélorussie. Chacun a ses propres raisons. Certains y trouvent leur grand amour et créent une famille, d’autres montent leur propre business car ils y voient des perspectives. Parmi les derniers on peut citer Abdo Romeo Abdo, président directeur général de la SARL « BNK engineering ». Ce businessman libanais successif est venu en Biélorussie dans le but de faire ses études à l’Université internationale d’économie et de droit.

Par quoi sont avant tout attirés les étudiants étrangers ?

La liste des raisons est assez longue et mais l’école biélorusse n’occupe pas la dernière place dans le classement. Il y a des personnes qui viennent en Biélorussie pour retrouver la tranquillité et le calme du pays sans contradictions nationales. Il y a ceux qui ont pu y trouvé de vrais amis. Un certain exotisme politique figure aussi dans la liste des causes éventuelles. Il y a des touristes qui viennent dans le pays pour trouver des traces du socialisme, si vivement décrit dans la littérature soviétique. Certaines personnes ne peuvent pas résister à la richesse de la nature du pays. En plus la Biélorussie se trouve au centre de l’Europe, c’est un avantage pour les européens avec des revenus moyens qui peuvent se permettre un voyage dans notre pays. On a failli oublier un argument très pesant qui est la beauté des femmes biélorusses avec la réputation des plus belles du monde. Vous connaissez beaucoup d’hommes capables d’y résister ? C’est probablement cette raison qui explique tout.