Teleref - articles d’actualité

Accueil > Gastronomie et Vins fins > Le chocolat dans la cuisine Suisse

Le chocolat dans la cuisine Suisse

vendredi 22 mars 2013, par nanaimo

Les dérivées du chocolat

Le chocolat se présente sous trois aspects :

Le chocolat noir

C’est un mélange de chocolat amer, de chocolat mi sucré, de beurre de cacao, de sucre et d’émulsifiants. Il est dégusté nature ou utilisé en pâtisserie pour la confection de desserts.

Le chocolat au lait

C’est le résultat de poudre de lait, de sucre et d’aromates (la vanille), de beurre et de pâte de cacao. Avec une saveur douce et onctueuse, il se déguste aussi nature, avec des noisettes, des amandes… il n’est pas propice à la cuisson à cause du lait qui brûle.

Le chocolat blanc

C’est un pur produit du chocolat grâce au beurre de cacao auquel on ajoute du lait concentré en poudre, du sucre et de la vanille. Il a un goût particulièrement onctueux et crémeux. Le chocolat blanc se mange nature et est utilisé en pâtisserie.

Le chocolat dans la cuisine suisse

La Suisse est grande consommatrice de chocolat, souvent utilisé dans la préparation des friandises. On pourrait citer par exemple le cheesecake, chocolat allégé aux petits-suisses qui, en plus d’être diététique, ne contient pas d’œuf ni de sucre. Il ne passe pas non plus au feu, mais est juste conservé au réfrigérateur pour donner plus de goût.

Petites brioches Suisse à la crème pâtissière et aux pépites de chocolat, un véritable délice qu’on peut trouver dans un restaurant indiqué par un guide.

Les bienfaits du chocolat

Le chocolat, contrairement à ce qui se dit, agit très positivement sur la santé s’il est consommé avec modération. Il contient des antioxydants utiles pour une circulation fluide du sang. Ainsi, le chocolat aide à prévenir les maladies cardiovasculaires, renforce également le système immunitaire et diminue considérablement le risque de certains cancers et l’hypertension.